Le shiatsu

Le shiatsu

« Prévenez le mal avant qu’il n’existe ; calmez le désordre avant qu’il n’éclate. »

Lao Tseu

Le shiatsu :

Le shiatsu, qui signifie en japonais « pression » (Atsu) « des doigts » (Shi) est une méthode de soin holistique qui consiste en un travail de pression et relâchement sur les méridiens de l’acupuncture selon les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise et la théorie des 5 éléments.
Cette méthode est dite holistique car globale, et ne dissocie pas le physique du mental.

Afin de rééquilibrer le réseau énergétique, le praticien se sert de ses pouces, ses doigts, ses paumes, ses coudes pour exercer des pressions. Il effectue des rotations et Makko-Ho (étirements énergétiques), utilise des techniques de massage ce qui libère le patient de ses blocages et tensions, favorisant ainsi la libre circulation de l’énergie et permettant la nourriture, la lubrification et le nettoyage des tissus et organes.

Le praticien intervient le long de lignes appelées « méridiens » qui véhiculent l’énergie nommée KI par les Japonais. Lorsque le KI circule librement de façon équilibrée dans ces méridiens, répartis sur l’ensemble du corps, cela témoigne d’un bien-être et d’une bonne santé. Lorsqu’il y a blocage ou déséquilibre cela est signe de mal-être. Il y a 12 méridiens principaux liés aux organes et viscères, tout au long desquels se trouvent les Tsubos, points d’acupuncture correspondant à une fonction.
Chaque méridien ou Tsubo étant le reflet ou la manifestation d’une fonction organique, le praticien pourra par son toucher recevoir ou transmettre des informations aux organes.
Il pourra, en tonifiant ou drainant l’énergie, stimuler les défenses naturelles de l’organisme, faire lâcher les tensions physiques et psychiques, apporter détente et bien-être intérieur, favorisant ainsi le processus d’auto-guérison du corps et la santé en général.

Le shiatsu peut intervenir sur différents types de déséquilibres comme les allergies, les problèmes musculaires, une meilleure digestion, soulager les maux de tête, les soucis de jambes lourdes mais aussi sur la tristesse, la peur, la colère…
La médecine chinoise ne dissocie pas l’esprit du corps. Elle considère que les émotions sont responsables de nos déséquilibres quand elles deviennent négatives.

Le shiatsu, en accord avec la philosophie de la MTC, intervient avant tout dans un travail de prévention, idéalement 4 fois par an, pour renforcer la qualité des tissus et organes, stimuler les défenses naturelles de l’organisme et maintenir ainsi l’équilibre énergétique pour une forme physique et mentale toute l’année.

La moxibustion :

La moxibustion, utilisée en MTC, est une technique thérapeutique qui utilise la chaleur.
Elle consiste à réchauffer un point d’acupuncture, à l’aide d’un bâtonnet ou de cônes nommés « moxa », et à faire pénétrer la chaleur à travers la peau. Le terme moxa aurait pour origine le mot japonais Mogusa qui désigne une variété d’armoises, la plante avec laquelle les moxas sont généralement fabriqués.
C’est la chaleur dégagée par leur combustion qui stimule les points d’acupuncture.

La technique de moxibustion serait la plus vieille forme de thérapie de la Chine. Ses effets thérapeutiques les plus communs sont de réchauffer lorsqu’il y a un syndrome d’Excès de Froid, de tonifier lorsqu’il y a un Vide de Yang ou, de façon générale, d’activer et de faire circuler le Qi et le Sang dans les Méridiens.

D’anciens textes médicaux chinois mentionnent :
«Une maladie qui ne peut pas être traitée par acupuncture peut être traitée par la moxibustion. Lorsque les aiguilles ne fonctionnent pas, le moxa fonctionne ».